News Sarkis on the blog

Histoires de stade et de tribunal

Sport

Neymar et le PSG, destins gâchés

Quelle que soit sa prochaine destination, Barcelone, Madrid ou finalement Paris, Neymar Jr a largement échoué avec le PSG, et réciproquement. L’attaquant brésilien et le club propriété du Qatar ont perdu deux ans et des centaines de millions d’euros concernant le champion de France.

Neymar porterait à merveille le prénom Jean tant il a empoisonné (c’est presque fini) l’actualité foot depuis plusieurs mois. Passons ce jeu de mots enfantin et trop facile (les journalistes sportifs en général ont du mal à se défaire de cette mauvaise habitude), mais il faut bien constater que le feuilleton du départ ou pas du joueur brésilien du PSG n’a que trop occupé la rubrique ballon rond depuis que l’on a appris ses désirs de retourner à Barcelone,  d’où il est parti il y a deux ans. Et si nos souvenirs sont bons, les médias espagnols et français en avaient déjà fait une tonne sur le dossier. A juste titre d’ailleurs puisque le PSG venait quand même de frapper un grand coup en réussissant à débaucher un Ballon d’Or en puissance, considéré à l’époque comme le troisième meilleur joueur du monde derrière Lionel Messi et Cristiano Ronaldo.

Aujourd’hui, les champions de France ont tout perdu, ou presque. Car quoi qu’il arrive d’ici la fin de la période des transferts, ce lundi 2 septembre à 23h59 et 59 secondes, le PSG aura échoué avec l’attaquant brésilien de 27 ans. Tout d’abord parce que l’ancien du Santos FC n’a pas apporté en deux saisons ce qu’il était censé amené, à savoir permettre au club du Qatar de s’imposer en Ligue des champions. Au contraire, le PSG reste sur deux éliminations consécutives dès les 8e de finale (subies face au Real en 2018 et Manchester United en 2019), le plus mauvais résultat sous l’ère QSI qui n’est jamais allé plus loin d’ailleurs qu’un quart de finale alors que l’AS Monaco par exemple avait atteint les demi-finales en 2017. Et on ne parle que la C1 (1). A sa décharge, Neymar s’est blessé deux fois trois mois au moment où son équipe disputait justement les 8e de finale.

Si les statistiques de l’ancien capitaine de la Seleçao sont plus que satisfaisantes, dans les compétitions nationales notamment, son aide dans la conquête européenne apparaît largement insuffisante en rapport avec les efforts consentis par son employeur : plus de 30 millions d’euros nets de salaire annuel et un transfert le plus cher de l’histoire avec 220 millions d’euros… Beaucoup pensent que le numéro 10 a choisi Paris principalement pour son aisance financière. Pourquoi ne pas les croire ? Comme ceux qui affirment que Neymar n’en avait que faire du projet du PSG. Que l’on ne l’a jamais senti impliqué dans son nouveau club comme il l’était avec le Barça. Cela semble évident aujourd’hui, non ?

Mbappé l’a effacé

Le PSG ne possède pas l’aura, l’histoire, la richesse, la culture et le palmarès du club catalan et celui des autres institutions du football mondial. Comparez par exemple le public passionné et nourri au ballon rond de Liverpool, dernier champion d’Europe (pour la 6e fois de son histoire), et celui du Parc des Princes…  Neymar a voulu Paris parce que cela semblait le meilleur terrain d’expression vers le Ballon d’Or, symbole fort de la reconnaissance ultime de la planète foot. Il a échoué et veut désormais partir, considérant aussi, peut-être, que le PSG ne peut pas lui offrir tout ce qu’il désire. Un constat d’échec à placer également dans le bilan des dirigeants parisiens.

Le PSG a déjà perdu car son retour à Barcelone amputerait sérieusement son effectif d’un joueur qui reste, malgré une image écornée depuis deux ans (comme par hasard), un footballeur de tout premier plan. Et si même il restait finalement dans l’équipe de Thomas Tuchel, quelle motivation l’animerait ? La fracture avec le public parisien semble assez profonde et toute sa communication récente mettant en avant le Barça démontre assez nettement son état d’esprit. Sans oublier la concurrence avec Kylian Mbappé.

Avec le Français « dans ses pattes », Neymar ne peut pas être le seul centre d’intérêt du PSG. Et quand on a déclaré, comme lui, que son meilleur souvenir de footballeur était la fameuse « remontada » du Barça face au PSG (6-1), difficile de continuer à porter le maillot frappé de la Tour Eiffel. Cette Telenovela de production franco-brésilienne, qualifiée de mascarade tout récemment par un consultant sur Canal +, est bientôt terminée. On ne s’en plaindra pas. Place au jeu.

1: L’OM a atteint la finale de la Ligue Europa en 2018 et l’OL était parvenu jusqu’en demi-finale de cette même épreuve en 2017.

Leave a Reply

Theme by Anders Norén